Padporte : Lèr la fine arivé

Lèr la arivé po nou bate in gran lantante pou in lékritir pou nout lang kréol La Rényon. 2 foi nou la avansé dessi shemin linité-la : daborinn an 77, aprésa an 2001 èk lékritir Tangol ( Po 83, lékritir KWZ, kèm li lé intéressan, la pa fé in lantante po vréman). Soman 3 zafèr té i mank anou :

  • Konète sak demoune La Rényon lé paré po aksépté, sirtou sak zot i souète, po la manièr ékrir ;
  • Sak zot la ramassé, la pran pou zot, dann toute sak nou la propozé ;
  • Si sak nou la prézanté i marche bien, si sar pa malizé pou lir… kank demoun sar fine aprann ali.

 Astèr nou néna toute sa : lère la fine arivé pou nou arkomanse réfléshir ansanm.

Zordi, Lofis la Lang Kréol La Rényon la fine fé in bon pé travay desi toute sa-la. Nou la fé sondaj. La fine fé in bon pé test. La fine ramasse in bon pé léchantiyon lékritir an kréol. Nou la demann zot lavi in bon pé cherchèr. D’ot moun osi la travay zot koté. Nou néna asé ransègnman po nou oir :

  • Si sak nou la ésèy ofèr demoune i fonksione konmkifo ;
  • Lékèl rant nout propozision i fonksione mié ;
  • Kèl koté li fonksione, kèl koté li fonksione pa ;
  • kèl défo i fo siprimé.

 Lèr la arivé po toulbon : nou la bezoin linité. I fo n’i fé toute pou ariv linité. Lé préssé.

Lofis La Lang Kréol La Rényon la fé blog-la :

  • Jisteman pou fournir demoun le maksimom ransègnman, le maksimom rézilta dessi lékritir nout kréol, le bann zétid la fine fèr ;
  • Pou gingn zot lavi, pou éssèye pran an konte lavi-la, zot propozission.

Ekrir an fransé, ékrir an kréol, konm zot i vé. Si zot i vé ékrir in gran lartik, pou done afon zot lidé : fé. Nou va publiy azot dan nout blog.

Nout blog, nou va ékrir ali an lékritir Tangol (le dernié lékritir la bate in lantante dessi).

Pou lir lartik an fransé, klik tèrla 
Pou oir le tablo Tangol « son » – « lète », klik tèrla (an rouj, sak nou la choizi po ékrir nout blog)

 

 

2 Réponses à “Padporte : Lèr la fine arivé”

  1. Expédite Cerneaux 12 février 2012 à 18:47 #

    Voici un avis d’Expédite Cerneaux sur les questions de graphie et d’orthographe du Kréol rényoné.
     » Toute écriture étant une question de convention, pour moi la meilleure graphie c’est Tangol. J’en ai fait l’expérience moi-même : au début, elle surprend, mais on s’y habitue très vite si on la lit souvent, et on se familiarise avec ses originalités. Si on l’apprenait aux enfants, ils ne seraient pas plus étonnés que de savoir que G+U ça fait gue.
    Tangol est la meilleure graphie parce qu’elle tire des leçons des tentatives faites avant, elle essaie de rendre compte de toutes les particularités de la langue, elle propose une « langue standard » assez souple couvrir tous les registres du parler créole.
    Mais elle présente un inconvénient majeur : les signes qu’on ne trouve pas tout de suite sur le clavier français. C’est là dessus qu’il faudrait travailler à mon sens.
    Par ailleurs, on n’arrivera jamais à trouver une écriture qui rende compte de toutes les façons de parler de tous les locuteurs, ça n’existe pas. Il faut un minimum de consensus et obtenir la validation du politique. C’est comme ça que ça marche, c’est comme ça que ça a marché pour le français, c’est comme ça que ça marchera pour nous : quand un haut commissaire de la langue ou autre gros zozo fera un décret disant que désormais on écrira le créole comme ça et pas autrement, les gens râleront mais ils finiront par s’incliner. Alors on n’avancera pas beaucoup en espérant que Gramoune Machin de l’Ilet à Cordes ne soit pas choqué par notre écriture. Travaillons, faisons la proposition la plus cohérente, la plus scientifique, et la plus réfléchie et faisons le siège du politique pour qu’il nous entende et finisse par adopter notre proposition. Sinon un jour, on nous imposera autre chose ! »

  2. Dijoux Monique 21 mai 2012 à 11:52 #

    Mérsi pou blog-la.
    Lé inportan nou giny artrouv anou pou mét in lortograf dobout pou nout lang. Lé pliske tan nou tonm dakor. Soman mi krwa pa lo soubasman lortograf-la i doi ét sat lo fransé. Lé posib i sar plis fasil pou in marmay aprann lo fransé si lo bann mo kréol lé prés konm lo bann mo fransé, mésoman pou mwin i sar plis malizé pou li aprann son lang. Daborinn i fo li aprann lir é ékrir sat lé plis fasil ( kréol rényoné), apréla li va aprann la lang fransé ék son lortograf bien bien konpliké!!! I fo lo marmay i konpran bien sé 2 lang diféran. I fo nou arét may lé dé lang, i fo nou giny bien fé la diférans rant lé 2. Sépousa mi pans lo lékritir 77 ousansa 83 lé plis méyér. La fason Lofis i avans koméla ondiré li lé apou fé in lortograf pou domoun i koné déza ékri an fransé. Pou mwin i fo nou fé in lortograf pou bann marmay i lév, pou sat va komans aprann lir ék ékrir an kréol avan-n komans aprann lo fransé. Pou mwin lé lozik komans par sat lé pli fasil . Mi inmré in lortograf san « ss » ék lo « e » i pronons pa( « ramas » / pa « ramasse »; « trakas » pa « trakasse »; « bat » pa « bate »…) épila si i fo gard in son, mi préfér gard lo son « z » (pa lo « j ») minm si mi koz an « j ». Pou mwin sé plis rokonésans pou bann domoun la soufér plis ke lé zot ankor dan Listwar nout péi. (Zordi in paké domoun fine pran pou zot bann mo ék lo zon « z » konm « zordi », « ziskakan », « zoli »…). Ala mon santiman.

Laisser un commentaire

SYNDIC PROFESSIONNEL |
ART DE DEPLAIRE |
My ESL Planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOUT CA NORMAL à Rhourde Nouss
| Education CNK
| abdelhay aloui