Les situations d’écriture et de lecture

gouttawar.png
Dans tous les cas, l’unité graphique est souhaitable : elle facilite et l’écriture et la lecture ; et dans tous les cas, l’écrivant (le scripteur) doit penser à l’unité graphique, à son importance. Malgré tout, 3 types de situations se présentent aujourd’hui :

  • La première relevant avant tout de la décision individuelle

 - La communication privée (liste des courses, mails, lettres, etc.)

  • II. La deuxième, où il est préférable que les décisions soient collectives

- La création littéraire
- Le journalisme écrit
- La publicité
- Les prospectus, les tracts, les annonces.

  • La troisième, relevant directement d’une autorité, où l’unité graphique est, à terme, incontournable. Il s’agit, en particulier des situations d’enseignement :

- L’option LCR
- L’enseignement en créole (les classes bilingues)
- La lutte contre l’illettrisme
- L’apprentissage de la lecture

 
Chaque situation d’écriture, en particulier celles de la catégorie 3, doit être analysée et envisagée sous l’angle des exigences graphiques qu’elle impose.

Une réponse à “Les situations d’écriture et de lecture”

  1. Laurence 9 avril 2012 à 12:19 #

    Bonjour Lofis,
    Pou mwin, le travay zot i fé dessi la grafi lé gayar. I fo pousse pli loin konm zot i di, essèye trouv in grafi « consensuelle et fonctionnelle ».

Laisser un commentaire

SYNDIC PROFESSIONNEL |
ART DE DEPLAIRE |
My ESL Planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOUT CA NORMAL à Rhourde Nouss
| Education CNK
| abdelhay aloui